Archive pour mai, 2015

Sayoko Yamaguchi: The Wearist, Clothed in the Future

En ce temps de rétrospective des années 70, vécues comme un « âge d’or » à l’ère de la crise généralisée, le Museum of contemporary art de Tokyo rend hommage à Sayoko Yamaguchi à travers une exposition. Nous redécouvrons ainsi cette icône de la mode et sa carrière dans les années 70 à travers photos, scrapbooks, coupures de journaux, costumes, films et entretiens.

Lire la suite

Le duo Coperni entre chez Courrèges

Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant, le binôme à l’origine du label Coperni, viennent d’être nommés directeurs artistiques chez Courrèges. La maison au passé futuriste semble avoir visé juste en s’octroyant le talent des deux jeunes espoirs de la couture française.

Lire la suite

Jumpsuit statement

Alors que l’athleisure se développe de plus en plus dans les marques d’activewear pour compléter l’offre de produits en version après sport, une pièce en particulier semble s’imposer : la combinaison.

Lire la suite

Le boro : un vêtement à histoire

C’est en quelque sorte le patchwork nippon, la teinte indigo en plus. Boro tire son nom du terme « lambeaux », ces morceaux de tissus pris sur de vieux vêtements. Récupérés par les paysans japonais du 19e siècle, ils les transformaient en vêtements destinés à être portés et utilisés de génération en génération. Voilà pourquoi nous parlons aujourd’hui de cette ancienne technique : pour ses qualités durables qui en font aujourd’hui l’alternative symbolique à la surconsommation vestimentaire.

Lire la suite

Embodies : le psychédélisme de Dries Van Noten

Embodies est une vidéo de 8 minutes 30 réalisée par le duo de Atelier Impopulaire composé de Pia Bolognesi et Giulio Bursi. Réalisée en collaboration avec Dries Van Noten, à l’occasion de la « Gallery Weekend à Berlin », Embodies été présentée à la galerie Kaufhaus Hertzof avant de s’envoler vers le pavillon Italien de la Bienale de Venise qui vient de débuter.

Lire la suite

La cosmétique connectée et éditorialisée

La popularité des bloggeuses beauté l’a démontré : la cosmétique demande à être discutée et testée avant d’être achetée. Ce qui explique les résultats de l’enquête Experian de 2014 : sur 6600 femmes, 15 % ont acheté des vêtements en ligne (sur une période de neuf mois) ; contre 5% pour l’achat de produits cosmétiques sur le web. Chaque problème ayant sa solution, voici un rapide aperçu d’un panorama beauté connecté et éditorialisé.

Lire la suite