La boutique Loreak à San Sebastian, le minimalisme à son apogée

Label de mode espagnol à l’esthétique graphique, Loreak se distingue de ses pairs par des écrins de vente au design tout aussi atypique. Fondée en 1995, la marque s’affranchit une fois de plus des codes traditionnels du retail avec une nouvelle adresse à San Sebastian, imaginée en collaboration avec le studio d’architecture ibérique Pensando en Blanco.

Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL
Des panneaux créateurs d’espace

L’objet du brief ? Transformer l’espace – un ancien open-space sombre et exigu – en une boutique respirant l’ADN stylistique de la marque. Pour y répondre, les architectes ont ainsi recommandé de repeindre intégralement les murs en blanc, plafond compris.

Immaculés, les deux étages de ce nouveau flagship ont ensuite été divisés par des cadres discrets, tantôt en métal noir, tantôt en bois, recouverts pour certains de feuilles de verre bleu cobalt.

Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL

« Dans tous nos magasins, vous trouverez des panneaux où le verre, la transparence et la couleur jouent un rôle important », a déclaré Maité Basterra, assistante de conception au studio.  » [Ils] font partie de l’identité de la marque et de sa capacité à s’adapter aux changements constants et aux préoccupations qui caractérisent le monde de la création » a-t-elle poursuivi.

Côté couleurs, un sol rose pastel, une banquette jaune moutarde et un grand tapis bleu ciel permettent d’animer visuellement cette boutique aux airs de musée d’art moderne.

Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL
Un marbre nommé design

Autre élément d’architecture remarquable : des blocs de marbre imposants qui, telles des sculptures reposant sur des planches de bois, ont été distillés à travers l’espace. Ils sont en réalité une référence au décor du court-métrage réalisé par Loreak à l’occasion du shooting du dernier lookbook.

« [Les pièces de marbre] muteront constamment, transformées avec des éléments graphiques et des vêtements de chaque campagne. » a expliqué Maité Basterra.

Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL

Notons qu’ils font également écho aux portants de vêtements, ces derniers prenant la forme de simples cadres en bois reposant sur des socles de marbre rectangulaires. Certaines pièces de la collection sont, à l’inverse, suspendues au plafond via un ingénieux mécanisme de rails fins aux formes géométriques.

Une mise en perspective audacieuse qui n’est pas sans rappeler celle de la boutique Maison Kitsuné de New York, signée Mathieu Lehanneur.

Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL
Loreak
Selected by PROMOSTYL