La Haute Couture 3D d’Iris Van Herpen

Baptisée “Shift souls”, la nouvelle collection d’Iris Van Herpen s’inspire des cartes célestes et des galaxies interstellaires tout en entamant une révolution technologique textile sans précédent.

Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL
Une collection expérimentale aux inspirations humanoïdes

Concevoir des silhouettes haute-couture à l’aide d’une imprimante 3D ? C’est possible et Iris Van Herpen le démontre une fois de plus avec sa collection “Shift souls”. Décrit par la designer hollandaise comme une “évolution de la forme humaine”, ces 18 looks conjuguent superpositions disséquées et compositions volumineuses sur fond d’inspirations humanoïdes hybrides. « Pour cette collection, j’ai étudié l’évolution de la forme humaine, son idéalisation dans le temps et l’hybridation des formes féminines dans la mythologie », explique la créatrice expérimentale basée à Amsterdam.

Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL
Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL

« Plus particulièrement, l’imagination et la fluidité du changement d’identité dans la mythologie japonaise m’ont inspiré pour explorer le sens plus profond de l’identité et la façon dont elle peut devenir immatérielle dans la fusion actuelle avec le numérique».

Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL
Imprimante 3D, laser et algorithme

Imprimées en 3D et découpées au laser selon un algorithme très précis, les pièces qui défilent sur le podium sont en réalité finement fabriquées à partir de multiples couches de soie teintées. Sculptées au laser dans des dégradés de couleurs multi-dimensionnelles, elles dessinent subtilement des créatures mythologiques. Reconnue pour ses teintes pierreuses et métalliques, Herpen a opté pour une palette variée d’ocres, de violets tyriens et d’indigo, mais aussi pour des motifs cinétiques et des topographies corporelles tourbillonnantes. – voir le Thème Multiverse du Cahier Femme SS20 de Promostyl, pour découvrir la gamme de couleur correspondante –
Autre pièce remarquable : la robe «symbiotique» faite d’empiècements aux dégradés rouge et blanc, créant un motif d’oiseau hybride.

Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL
Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL

Mais le chef d’œuvre de la collection reste sans nul doute sa robe éponyme, “Shit souls”, qui se compose de couches de soie blanche collées à chaud à des dessins 3D. Découpées également au laser dans du mylar noir et du coton, ces illustrations cachent et révèlent des visages anamorphiques, créant une anatomie spectrale surréaliste. Un véritable voyage onirique.

Iris Van Herpen
Selected by PROMOSTYL