The Colors of Nature, des teintures artisanales au savoir-faire local

Alors que le concept d’une mode éthique tente de tirer son épingle du jeu, focus sur The Colors of Nature, une petite entreprise familiale du sud de l’Inde spécialisée dans les teintures naturelles et éco-responsables.

C’est dans un petit village du sud de l’Inde, à Kottakarai dans le canton d’Auroville, que Jesus Ciriza Larraona entame l’aventure de The Colors of Nature en 1993. Son objectif ? Raviver la pratique des anciennes traditions liées au colorant naturels avec une certaine inflexion pour l’indigo, récolté et fermenté localement.

The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL
The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL
Un artisanat naturel et indépendant

Maîtrisant une série de couleurs résistantes à la lumière, les ateliers se sont également spécialisés dans le batik, fait d’applications de cire, ou encore le Shibori, technique japonaise par laquelle le tissu est noué ou cousu dans des plis et qui permet ainsi de structurer les zones de teinture.

The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL

Tissus mais aussi foulards, tee-shirts, jeans, robes : les ateliers proposent une gamme de solutions textiles complète, aussi bien pour les intérieurs que pour le prêt-à-porter, de la simple teinture à la couture.

The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL
Des teintures respectueuses du développement durable

Mais ce n’est pas la seule vocation de The Colors of Nature. Porteuse de valeurs sociales et environnementales, la petite entreprise indienne aimerait, outre augmenter ses capacités de production, développer la culture de l’indigo sur ses propres terres d’origine, à Auroville. Sa force ? Produire des teintures de qualité, mais aussi redonner vie aux terres stériles et procurer un revenu décent aux cueilleuses rurales.

The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL
The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL
The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL

Par ailleurs, The Colors of of Nature se veut un exemple en matière de teintures respectueuses de l’environnement. Ni chrome, ni alizarine, ni hydrosulfite : aucun produit toxique n’est ajouté aux colorants naturels utilisés par les maîtres-teinturiers.

Côté cuves, elles peuvent teindre jusqu’à 30 kilos de tissu par jour sans gaspiller une goutte d’eau, cette dernière étant utilisée avec soin. Leur seul déchet : du compost, réutilisé à d’autres fins de valorisations. Qui a dit que la teinture devait forcément être polluante ?

The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL
The Colors of Nature
Selected by PROMOSTYL