Wanbing Huang, métaphysique de la mode

Prêt-à-porter féminin poétique, la mode de Wanbing Huang frappe de part ses tissus oniriques, véritables métaphores stylistiques inspirées de thématiques intimes, de questions sociales ou d’éléments naturels.

Selected by PROMOSTYL
Des tissus à l’esthétique prodigieuse

C’est à Guangzhou, ville côtière du sud de la Chine, aux environs d’Hong-Kong, que l’histoire de Wanbing Huang prend racine. Adolescente, elle se spécialise en techniques de création de mode et se voit à tout juste 20 ans diplômée de la prestigieuse université de Bunka à Tokyo. Mais la future créatrice ne veut pas en rester là.

Direction la Central Saint Martins de Londres, où elle suivra le programme BA Fashion, réservé aux jeunes talents spécialisés en prêt-à-porter féminin. Une formation qui lui ouvrira les portes d’Issey Miyake, Céline mais aussi celles de l’entreprenariat, Wanbing Huang créant son label éponyme lors de la Fashion Week de Shanghai de 2016.

Selected by PROMOSTYL

Sa principale source d’inspiration ? Sa ville natale, dont les environs maritimes et ses reflets lui inspirent des tissus singuliers aux effets subaquatiques saisissants. Mais pas seulement. Considérant le design de mode comme une forme de récit, Wanbing utilise des textiles spécifiques pour exprimer ses opinions sur des questions sociales, des sentiments intimes, tout en amplifiant simultanément la beauté du corps d’une femme.

Selected by PROMOSTYL
Selected by PROMOSTYL
Des collections aux inspirations métaphysiques

C’est ainsi que sa première collection, “Chaotic Order”, présentée pour le printemps-été 2017 a été fortement influencée par le court-métrage du réalisateur belge Oliver Smolders « Seuls ». On y trouvait, entre autres, des broderies 3D, des techniques de tissage artisanales ou encore un subjuguant laçage censé incarné le bouleversement émotionnel d’un enfant autiste.

À l’inverse, sa collection automne-hiver 2017 « Beyond the Body » se présentait comme une étude sur la vie et la mort, un hommage à sa grand-mère décédée.

Selected by PROMOSTYL
Selected by PROMOSTYL

Quant à sa dernière collection printemps-été 2018, « Memory Shards », Wanbing y explore la relation entre la lumière et l’océan. «Je me suis inspirée de mon tout premier souvenir du monde, la lumière», explique la designer sur son site.Une vision de la mode inspirée et inspirante qui a su séduire jusqu’à l’équipementier Nike.

Selected by PROMOSTYL
Selected by PROMOSTYL

Devenu expert en innovation textile, le studio Wanbing Huang a en effet été invité à collaborer au lancement très attendu du nouveau modèle de sneakers Vapormax, début 2018. Une opportunité qui lui a valu d’exposer ses créations à l’Art Basel d’Hong-Kong et d’acquérir une notoriété internationale. Une prouesse.

Selected by PROMOSTYL